Afficher la navigation

Je t'aime, donc je ne céderai pas

Envoyer cette page
Votre nom
Votre e-mail
E-mail destinataire
Message
Publié le 24/04/2012

L’auteur :

Etty Buzyn psychologue clinicienne française, psychothérapeute et pédagogue spécialiste de la petite enfance. Elle forme également des professionnels de la petite enfance. Elle s'occupe de la difficulté qu'éprouvent certains parents à asseoir leur autorité, qui est un thème qui revient fréquemment dans l'intimité de son cabinet. Elle est connue du grand public par des écrits et des articles de presse. Elle est une invitée récurrente lors de débats et émissions sur l'enfance à la télévision.

Etty Buzyn a été formée à la psychothérapie par Françoise Dolto.

 

Extrait :

 Qu’elle que soit l’époque, la vie avec un enfant n’a jamais été « un long fleuve tranquille ». Si émerveillé et éperdu d’amour soit-on devant son tout-petit, il faut supporter ses cris, ses pleurs, ses colères, ses bêtises, ses manifestations d’opposition au fur et à mesure qu’il devient grand et qu’il s’autonomise. La question de l’autorité, au cœur de toute éducation, n’est pas nouvelle. Sans pour autant être devenue un phénomène de mode, elle reste au centre des questions qui agitent notre société face à l’éclatement des modèles familiaux et au phénomène de la violence ordinaire chez nos enfants qui, de plus en plus jeunes, miment les ados. Ces problèmes imprègnent au quotidien les propos des spécialistes de l’enfance dont les médias se font le relais.



Eduquer un enfant s’apparente ainsi à une véritable épreuve de force qui peut plonger les parents dans une angoisse latente. En effet, je lis de plus en plus souvent de la peur dans les yeux des parents qui viennent consulter pour leur enfant devenu « ingérable » et qui se sert de l’amour dont il est l’objet pour braver tous les interdits et défier les règles de la vie en commun.

Histoires d’adultes débordés, perdus, infantilisés par une progéniture qui prend trop souvent le pouvoir, les provoque et les pousse à bout. Enfants face auxquels parents et éducateurs se trouvent aussi désarmés qu’un marin dont le bateau serait dépourvu de gouvernail. D’où vient cette crainte qui submerge les adultes dans leur rôle éducatif ? De quoi se nourrit- elle ? Pourquoi les parents se retrouvent –ils si tôt pris dans une spirale de difficultés qui crée une inquiétude permanente et paralysante dans la relation à leurs enfants ? L’enfant devient un « adversaire » dont ils hésitent trop souvent à affronter la détermination.

L’objectif de ce livre n’est pas de relancer le débat tel qu’il se pose habituellement sur la légitimité de l’autorité parentale et sur la manière de l’exercer. La priorité de cet ouvrage consiste davantage à s’interroger sur les raisons, à la fois individuelles et sociales, qui empêchent les parents d’exercer leur rôle ; à analyser leurs doutes, leurs ambivalence ; à débusquer la peur qui les bloque dans l’exercice d’une mission aux enjeux de plus en plus écrasants. Et cela d’autant plus qu’ils sont de moins en moins présents et cherchent en priorité- et en toute innocence – à éviter les conflits dans le peu de temps qu’ils passent avec leurs enfants.

Nous sommes aujourd’hui dans une période symptomatique d’un certain flou éducatif où bien des comportements sont d’abord à identifier et à comprendre avant de pouvoir être maîtrisés ou réinventés. Contrairement à une idée reçu, trop souvent évoquée, les parents ne sont pas démissionnaires : ils doutent et s’intérrogent. Et pourtant ils savent… L’enjeu de mon propos est là, essentiel : rendre aux adultes la confiance en leur capacité d’éduquer leurs enfants. Ce message, que je veille à transmettre aux familles qui font la démarche de me consulter et ont accepté de figurer dans cet ouvrage, je souhaite à présent le communiquer à mes lecteurs. »

Livre disponible  sur

 

 

Note : 0 /10 - 0 avis
RÉAGIR À CET ARTICLE
Chargement de la page
Tuniculture.net