Afficher la navigation

Mohamed Ali Bouaziz, l’huissier notaire qui cherche un titre de Noblesse, écope d’un mandat d’arrêt

Envoyer cette page
Votre nom
Votre e-mail
E-mail destinataire
Message
Publié le 19/06/2012

Le juge d'instruction du tribunal de première instance de Tunis, a émis un mandat d'arrêt à l'encontre de Mohamed Ali Bouaziz, huissier notaire qui avait  semble-t-il visualisé et  constaté l’exposition du "Printemps des Arts" au palais Abdellia.


Nous voudrions rappeler à nos lecteurs, que lors d’un débat radiophonique diffusé par Express FM, ce même huissier notaire a voulu se faire passer pour un grand militant politique et briguer même le poste de Président de la République : ‘’ Je vais me présenter aux présidentielles et je veux que les gens le sachent’’.


Ce que nous savons déjà de lui, c’est que ce monsieur est à l’origine des graves et dangereux événements qui ont eu lieu suite à ses propos, son soi-disant constat, et ses affirmations concernant l’atteinte au sacré de l’exposition  « Le Printemps des Arts » au Palais Abdellia.


En deux mots, il avait foutu la pagaille !


Pourtant, dans le débat d’Express FM, était présent sur le plateau Moez Bouraoui, juriste et universitaire, qui a affirmé que ce même Mohamed-Ali Bouaziz fait l’objet de poursuites judiciaires dans des affaires de corruption et d’atteinte aux bonnes mœurs, et qu’il a manipulé les salafistes afin de semer la discorde dans le pays.


Selon le Maire de La Marsa, Mohamed Riahi, Mohamed-Ali Bouaziz est parfaitement conscient de ce qu’il est en train de faire et répond aux ordres de résidus de l’ancien régime afin de mener la Tunisie vers le chaos.


Intervenant de son côté par téléphone, Mohamed Bennour, porte-parole d’Ettakatol a également affirmé que Mohamed-Ali Bouaziz est connu pour avoir été actif au sein du RCD et soutenu la dictature, tout en lançant au principal intéressé, citant un verset du Coran : « La Fitna est plus grave que le meurtre » !


Un communiqué du MDS reçu par l’équipe d’Express Fm confirme ces propos, précisant que M. Bouaziz n’a intégré le MDS qu’en 2010 et, lorsque ses activités passées au sein des milices du RCD ont été révélées au grand jour, il en a été exclu.


En réponse à l’ensemble de ces accusations, Bouaziz a affirmé avoir été victime de complots de la part de toutes les parties, que ce soit le MDS, la mairie, le gouvernorat, etc. « En écoutant ces gens, cela me conforte dans l’idée que je vais avoir un grand destin en Tunisie ! Pourquoi ? Parce que je n’arrête pas d’enregistrer des points de force (sic !) ». Et de poursuivre sur cette lancée : « Pourquoi pensez-vous que tous ces gens, Ben Ali le premier, ont fait tout cela contre moi ? C’est parce que j’étais un danger pour eux, j’étais dans l’opposition ! Et ils avaient peur de moi car ils savent que quand je frappe, je peux briser le dos en deux, je suis très dangereux moi (re-sic !) » !


Et le plus étonnant, c’est que notre huissier notaire affirme, également, avoir prédit la révolution, car il avait des informations confidentielles et que des enregistrements le prouvent : « Le 14 novembre 2010, je fêtais la chute de la dictature, je suis le seul à avoir su quand est-ce que la révolution allait avoir lieu ! ».

 

 

Source

A.CHENNOUFI
Note : 0 /10 - 0 avis
RÉAGIR À CET ARTICLE
Chargement de la page
Tuniculture.net