Afficher la navigation

Tunisie – People : Anis Khamessi, de retour sur scène après avoir perdu… sa voix

Envoyer cette page
Votre nom
Votre e-mail
E-mail destinataire
Message
Publié le 29/08/2012

Après une longue absence qui l’a éloigné de la scène artistique, le jeune chanteur Anis Khamessi a signé récemment son retour et a retrouvé son public et le monde de la musique, qui lui ont manqués énormément.

 

D’ailleurs, l'absence d’Anis avait poussé ses fans à se poser maintes questions autour de cette absence soudaine.


Or, Anis a vécu dernièrement une expérience terrible après avoir complètement perdu sa voix. Pendant deux mois, le jeune chanteur a souffert d’une inflammation des cordes vocales, ce qui l'a amené à s'éloigner de la scène artistique.

 

Cet état de santé a tellement pesé sur l’état psychique d’Anis qu’il en était arrivé au point de consulter quasiment tous les spécialistes que compte la Tunisie, en espérant récupérer sa voix.


Anis n’a jamais perdu espoir grâce au soutien inconditionnel des membres de sa famille, de ses amis et de ses proches.

 

 Plus encore, Anis n’a jamais pensé se retirer de la scène musicale malgré son état de détresse et le mal qui l’a frappé et sa passion pour la musique a pris le dessus comme il nous l’explique. «C'est vrai que j'ai atteint le stade où je n’étais plus capable de prononcer un mot. Je suis devenu muet, mais je n'ai perdu espoir à aucun instant et je n’ai jamais pensé abandonner la musique. La musique est ma passion et ma raison de vivre et le chant est mon âme. Je dois ainsi remercier tous ceux qui m’ont soutenus dans cette épreuve».

 

Anis marque son retour vers son public avec un  nouveau single dont le nom est "Ech Laz Hamma yghani". C’est une chanson écrite par Bashir Lakani, composée par Ghazi Ayadi et arrangée par Nooman Chaari.

 

Rappelons qu’Anis Khamessi est devenu célèbre auprès du public tunisien suite à sa participation dans le programme, "Tarik Anoujoum 1" de Raouf Kouka, diffusé sur la chaîne Wataniya 1. Cette participation lui avait valu la célébrité et surtout la reconnaissance grâce à sa voix limpide. 

 

Anis qui a eu l’occasion de se produire sur la scène du festival international de Carthage en 1994 et 1995, a lancé son 1er album en 2003, puis le 2ème en 2005, suivi par un 3ème en 2006 et le dernier en 2008.


En outre, Anis a obtenu en 2006, l’Ordre du Mérite pour la Culture.

 

Les contributions d’Anis ne se limitent pas à des albums ou des festivals. Lui qui a collaboré avec le fameux compositeur Adel Bondka, est aussi l’un des rares artistes tunisiens à avoir collaboré avec l’orchestre symphonique allemand et l’orchestre symphonique espagnole.

 

 

 

A.C.
Note : 0 /10 - 0 avis
RÉAGIR À CET ARTICLE
Chargement de la page
Tuniculture.net